Santé

Voici comment une grand-mère peut être responsable de la santé de sa future petite-fille

-

La grossesse et la naisssance d'un bébé constituent peut-être l'expérience la plus intense, la plus extraordinaire dans la vie d'une femme et dans la vie d'un couple. Le sentiment de relation créé pendant la grossesse entre la mère et son enfant est si fort et à la fois si doux qu'on peut parler de miracle naturel. Et pour cause, le sang de la mère va alimenter le foetus, les émotions de la mère vont déjà commencer à modeler sa vie affective et, point d'un énorme conséquence pour la santé, l'alimentation de la mère va influencer directement la santé de l'enfant à naître et plus.

La santé d'une mère pendant sa grossesse se répercute sur l'embryon

L'étude de l'embryologie selon Donna Gates (bodyecology) montre que la santé de la grand-mère maternelle représente un élément-clé de la santé de ses petits-enfants. Pour bien le comprendre, il convient de regarder comment se développe l'embryon : au bout de trois mois de grossesse, tous les organes du bébé sont formés. Si le bébé est une fille, ses ovaires sont formés pendant ces trois premiers mois. Pendant les trois mois suivants, les ovules sont constitués et remplissent les ovaires.

Le point crucial à comprendre est le suivant : comme les ovules d'une future mère se forment pendant la grossesse de sa propre mère, cette dernière donne aussi naissance à ses petit-enfants à l'état potentiel. C'est la qualité de ces ovules qui determinera en grande partie la santé des êtres qu'ils formeront. Ainsi, par la lignée maternelle, la santé de la petite-fille est directement fonction de la santé de la grand-mère.

Une répercussion sur les prochaines générartions

Sachant cela, et avec ce nouveau regard, l'on comprend la double importance et la double responsabilité que représente la grossesse, processus fort complexe, fragile et qui demande attention et amour. L'alimentation de la mère pendant la grossesse est évidemment un facteur décisif pour la santé de sa fille et de ses petits-enfants. On peut concevoir qu'une alimentation trop riche en sucres, en graisses hydrogénées, en additifs, la consommation d'alcool ou de certains médicaments peuvent avoir un impact particulièrement sévère qui peut être source chez les petits-enfants de maladies telles que diabète, hypertension, autisme et cancer. Peut-être est-il permis de chercher l'explication de l'augmentation massive de troubles du comportement chez les adolescents dans l'évolution des conditions de grossesse chez la femme du 20ème siècle? Peut-être faut-il y voir également la raison de la baisse de la fertilité chez les femmes (et les hommes)?

Si ces hypothèses sont fondées, il existe heureusement dans la nature des solutions pour corriger certaines erreurs du passé. Mais le plus important reste que lorsque une mère attend un enfant, il est primordial de respecter l'intégrité du foetus, germe des générations à venir. Chaque mère peut devenir matrice d'une amélioration dans la santé et le bonheur de vivre de sa descendance, pour peu qu'elle alimente correctement son foetus, par une diététique appropriée, par le calme et la contemplation, par l'attention et l'amour porté à l'être qui réside en son sein, et par optimisme et générosité pour l'espèce humaine.

 

...

 

...

 

...

 

...

Nos Autres Articles