Le Mustang dit à l'homme "viens avec moi! sois libre! ressens les multiples facettes de la vie, de la nature, pour que tu ne fasses qu'un avec la vie et avec la mort" (Craig Downer). Mais le Mustang doit être protégé. Car le fait est que peu à peu les Mustangs disparaissent, ou se fondent dans les troupeaux grandissants de chevaux domestiqués, et que leur liberté qui dessinait leur identité tend à s'estomper. Pour que liberté il y ait, il faudrait l'espace pour qu'elle se manifeste et les réserves et territoires accordés aux chevaux sauvages fondent comme les icebergs du pôle nord.

Pourtant, le Mustang est une source d'inspiration pour l'être humain : il incarne la force, l'indépendance, la liberté. Serait-il possible que ces trois valeurs soient vouées à l'oubli sur le continent américain? Pour Peter Clotten, le Mustang n'est pas seulement un idéal philosophique : par l'observation des troupeaux vivant à l'état sauvage l'homme peut reprendre beaucoup d'éléments permettant de gérer les chevaux domestiqués avec plus d'efficacité, davantage d'harmonie et de manière plus écologique. L'organisation hiérarchique de cet animal est par exemple très significative, et si cette hiérarchie n'est pas respectée, ou du moins trop encadrée, il n'en résulte rien de bon.

Alors on peut comprendre la fascination de Peter Clotten pour ce combat pour la sauvegarde des derniers Mustangs vivant à l'état sauvage. Depuis 1971 les chevaux vivant librement sont protégés par une loi qui a été changée 5 fois depuis, et pas toujours dans le sens de la protection. Depuis 1971, plus d'une centaine de troupeaux ont disparu, et 19 millions d'acres (1 acre = 0.404 hectare) ont été confisqués. Les intérêts économiques de l'être humain contredisent les lois de la nature. A cette heure, 33000 chevaux vivant à l'état sauvage et protégés par une organisation nationale sont menacés d'être amenés à l'abattoir pour laisser la place aux boeufs. Une protectrice convaincue, Madeleine Pickens, se bat en ce moment avec la bureaucratie américaine pour prendre en charge à ses frais ces 33000 chevaux afin de les amener dans une réserve naturelle du le Nevada. Le combat pour la survie du dernier Mustang a donc commencé.

commander le livre de Peter Clotten sur Amazon (c'est en allemand mais les photos de Tonny Stromberg valent le détour en attendant la traduction française)