Produits Naturels

Le cycle du soufre

-

Le soufre organique est un élément essentiel au fonctionnement de l’organisme. Présent en forte quantité dans les protéines et étant le premier constituant à la formation des acides aminés sulfurés que sont la méthionine et la cystéine, le soufre organique appelé également MSM est un oligoélément biodisponible. Comment se présente donc ce cycle du soufre ?

Le cycle biogéochimique du soufre

La Terre est constituée en majeure partie par de l’eau c'est-à-dire par divers océans. Ces derniers jouent un rôle important dans la production de matière organique. Pour être précis, ce n’est pas la mer en elle-même qui la produit, mais le phytoplancton marin. C’est là que commence le cycle biogéochimique du soufre. Pour rappel, le cycle biogéochimique fait référence au fait que le cycle du soufre est un passage de l’état organique à l’état minéral.

Le soufre absorbé par le plancton végétal est notoire en termes de quantité. Lorsque le plancton végétal en question meurt, le processus enzymatique produit du sulfure de diméthyle (DMS). Le DMS est un composé soufré volatil. De par ce critère, il s’échappe dans l’atmosphère. Quand il se trouve en contact avec l’ozone et les rayons ultraviolets du soleil, il se transforme alors en gaz le diméthylsulfoxyde DMSO. C’est ce dernier qui se transforme ensuite en MSM ou soufre organique grâce à un phénomène d’oxydation. Ensuite, il se trouve être stocké dans les nuages à cause du fait que le DMSO et le MSM lui-même sont hautement hydrosolubles. C’est dans cet état que le soufre organique est le plus à même d’être assimilé. Mais pour cela, il faudra attendre qu’il pleuve pour que ce soufre retourne à la terre. De là, les racines des plantes vont l’absorber en grande quantité. Le cycle revient au point de départ c'est-à-dire à la mer quand il se minéralise. En résumé donc, le MSM part de la mer, puis se vaporise en DMS puis s’oxyde en DMSO pour devenir le soufre organique tel que nous le connaissons.

L’importance du soufre dans le corps humain

Le soufre est un minéral essentiel dans le corps humain. Avec un taux de 140 grammes, les tissus musculaires, la peau et les os l’utilisent en grande partie. Le rôle du soufre dans le corps humain est important. En effet, il contribue à la structure des protéines. Nous savons que les 20 % des acides aminés sont issus de l’alimentation. Or, les végétaux quand ils absorbent le soufre dans l’eau de pluie, le transforment en acides aminés sulfurés donc en méthionine et en cystéine. Les acides aminés essentiels y sont donc présents. Pour se structurer, les protéines ont recourt à des liaisons de soufre. Ce dernier formera par la suite une séquence unique d’acides aminés. Il y a ensuite la tenue des tissus conjonctifs. Le soufre et le collagène travaillent ensemble pour former une substance protéique fibreuse qui constitue la structure même du collagène pour les tissus cartilagineux. La kératine est aussi une protéine à forte teneur en soufre et aide à garder la beauté des cheveux. La perméabilité des cellules est également assurée par le soufre. En effet, grâce à son action sur l’élasticité des cellules, les membranes de ces derniers peuvent efficacement jouer leur rôle dans le transport de divers nutriments et déchets. De part ces quelques exemples, l’on peut facilement en déduire que le soufre est responsable en grande partie de notre vitalité et de notre santé. Si la carence en soufre peut mener à un dysfonctionnement des différentes cellules, l’absorption de MSM peut très bien y remédier.